domingo, 26 de julho de 2015

Natation Synchronisée


La natation synchronisée mélange la natation, la gymnastique et la danse !
Cette discipline exigeante nécessite une grande souplesse, de l’agilité et de l’endurance. Elle est majoritairement pratiquée par des femmes, bien qu’à partir des championnats du monde de Kazan, des duos mixtes vont être intégrés au programme. Cette nouvelle épreuve s’ajoutera aux traditionnels solo, duo et ballet d’équipes proposés lors des championnats de France, mais aussi lors des championnats du monde et d’Europe et des Jeux Olympiques (à l’exception du solo).
Les compétitions internationales ont lieu en même temps que celles de natation course, d’eau libre et de plongeon. Une équipe est composée de huit nageuses. Elles sont dix au maximum dans un ballet « combiné ». Les compétitions se déroulent en deux parties : les figures imposées et le programme libre ! Dans la première, les nageuses exécutent des éléments imposés dans un ordre précis. Les juges notent le travail technique. Dans la seconde, les nageuses présentent une chorégraphie libre. Les notes portent alors sur les aspects techniques et artistiques. Les épreuves durent entre deux (solo technique) et quatre minutes trente (ballet « combiné ») chez les seniors.




MARIE ANNEQUIN : « POSSÉDER UNE FIBRE ARTISTIQUE »
Marie Annequin est capitaine de l’équipe de France de natation synchronisée. Si la jeune femme a commencé ce sport sur le tard, elle n’en demeure pas moins passionnée. Etat des lieux d’une discipline complète et exigeante !
Marie, à quel âge as-tu débuté la natation synchroni
Je me suis inscrite dans un club près de Lyon à l’âge de 11 ans. Avant cela, j’avais longtemps pratiqué la gymnastique. J’avais aussi appris à nager et je souhaitais mêler les deux disciplines. Une copine m’a alors parlé de la natation synchronisée et nous nous sommes inscrites toutes les deux.
As-tu tout de suite voulu t'essayer à la compétition ?
Comme j’ai longtemps pratiqué la gymnastique à bon niveau, je ne voulais pas retourner dans le sport loisir. Après, et pour être tout à fait franche, je ne pensais pas que ça allait m’amener aussi loin !
Qu'est-ce qui te plaît le plus dans cette discipline ?
C’est un sport très complet, un subtil mariage entre la technique, le physique et l’artistique ! J’aime beaucoup le fait de jouer un rôle dans l’eau et d’avoir la possibilité de laisser libre cours à mon imagination. C’est un peu comme la danse ou le cinéma, les nageuses synchro doivent apprendre à se transformer et essayer de transmettre des émotions aux juges et aux spectateurs.
Quelles sont les qualités requises pour évoluer au plus haut niveau ?
Il faut d’abord de grandes qualités de souplesse et de tonicité, mais il est également primordial de posséder une fibre artistique et une grande polyvalence. C’est aussi un sport très sollicitant au niveau cardiaque. On est très souvent en apnée mobile, ce qui consomme beaucoup plus d’oxygène. Mais on s’entraîne entre cinq et sept heures par jour pour être performante durant toute une chorégraphie.
Le travail hors de l'eau est-il fondamental ?
C’est, effectivement, une grande part de nos entraînements ! A haut niveau on prend davantage le temps de bien le réaliser, mais le travail de souplesse, de vélocité, du gainage hors de l’eau nous permet d’être plus performantes. Il nous arrive également de répéter nos ballets avec nos mains, hors de l’eau pour bien retenir les mouvements.
A quel âge peut-on commencer la natation synchronisée ?
A partir du moment où on sait nager, on peut s’inscrire dans un club. Il n’y a pas de contre-indications particulières ou de limites de taille, même si au plus haut niveau, les meilleures nageuses sont grandes et longilignes.

















O QUE ACONTECE DE NOTÍCIA NO MUNDO DOS ESPORTES AQUÁTICOS VOCÊ LÊ PRIMEIRO AQUI - BLOG FRANCISSWIM 320.000 VISUALIZAÇÕES / MÊS NA WEB

http://www.kickante.com.br/campanhas/blog-francisswim-esportes-aquaticos




















Nenhum comentário: