terça-feira, 26 de maio de 2015

LA NATATION A-T-ELLE ÉVOLUÉ DEPUIS LONDRES? BY FFN


A moins de 500 jours des Jeux Olympiques de Rio, les premiers sur le continent Sud-américain, il est temps de tirer un premier bilan de l’olympiade qui vient de s’écouler. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la question divise les nageurs. Au final, trois tendances se dégagent.

SUR LA VOIE DE LA PROFESSIONNALISATION


Yannick Agnel : « En fait, la natation évolue depuis les Jeux Olympiques de Pékin en 2008 avec l’avènement des combinaisons. Depuis leur interdiction (le 1er janvier 2010, ndlr), la natation est heureusement redevenue plus naturelle et plus professionnelle. »


Quentin Coton : « Je pense que la natation se professionnalise de plus en plus. J’observe davantage de rigueur, de technique d’évaluation, de compétences autour de l’entraînement. »

Célia Barrot : « La natation se professionnalise ! C’est une bonne chose car les meilleurs athlètes peuvent désormais se consacrer à leur pratique sportive avec moins de soucis financiers et davantage de moyens. »

DES AVANCEES TECHNIQUES & TECHNOLOGIQUES


Théo Berry : « Je trouve que depuis les Jeux de Londres, la natation a évolué sur le plan technique, mais surtout dans les coulées (virage et départ). Les parties sous-marines ont pris beaucoup d’importance depuis 2012. »


Grégory Mallet : « La natation évolue depuis que les combinaisons ont disparu en 2010. Les Jeux Olympiques de Londres marquent une étape dans cette évolution. Le travail des techniciens depuis cinq ans a servi à combler le retard chronométrique lié aux changements technologiques. La nouvelle génération des 18-23 ans, qui n’a pas trop connu l’ancienne technologie, bénéficie aujourd’hui de cette recherche et de ce travail effectués en amont. C’est une excellente chose pour l’avenir de notre sport. »


Mathilde Cini : « En tant que dossiste, les départs en dos sont une révolution ! Quand on arrive en compétition, on ne s’inquiète plus de savoir si les plaques vont glisser ou non, si quelqu’un va mettre de la Wax. On a une meilleure impulsion sur la plaque de départ et surtout davantage de confiance. »

PROGRESSION PHYSIOLOGIQUE


Cyril Chatron : « Une meilleure prise en charge sur la préparation physique. Les Français commencent également à changer de point de vue au niveau des compléments alimentaires. Même si le fait d’en prendre reste mal perçu, les mentalités évoluent petit à petit. »


Isabelle Mabboux : « La natation est de plus en plus pointue sur le plan technique. On recherche toujours le petit détail qui fera la différence. La préparation physique est aussi devenue plus précise et efficace pour améliorer les performances des nageurs dans l’eau. »

UN BOND MEDIATIQUE


Chloé Cazier : « Une plus grande médiatisation grâce aux belles performances des nageurs français sur la scène internationale. La natation exige de plus en plus de travail hors de l’eau. En revanche, on est encore à la traîne pour combiner études et natation. »


Cloé Hache : « La natation est plus médiatisée que par le passé, ce qui permet  aux nageurs de haut niveau d’être reconnus pour leurs efforts et cela donne envie aux jeunes nageurs d’avoir un peu de reconnaissance aussi. »



O QUE ACONTECE DE NOTÍCIA NO MUNDO DOS ESPORTES AQUÁTICOS VOCÊ LÊ PRIMEIRO AQUI - BLOG FRANCISSWIM 320.000 VISUALIZAÇÕES / MÊS NA WEB














Nenhum comentário: