quinta-feira, 21 de maio de 2015

COMMENT GÉRER SON STRESS?


Fédération Française de Natation
Le stress fait partie intégrante de notre vie, comme il est inhérent aux compétitions sportives. Certains individus utilisent leur stress pour générer l’énergie physique et mentale nécessaire à la réussite d’objectifs tandis que d’autres ressentent d’intenses malaises physiques ainsi que de grandes inquiétudes psychologiques qui les empêchent d’atteindre leurs buts. Le stress est indispensable car il est révélateur de la volonté de réussir, mais il doit être maîtrisé. Voici des méthodes et divers conseils pour apprendre à dompter son stress.
Solenne Figues de Sainte-Marie


1° SE FIXER DES OBJECTIFS ET METTRE EN ŒUVRE TOUS LES MOYENS POUR LES ATTEINDRE
Le début de saison constitue le bon moment pour se fixer des objectifs personnels. Confiez-vous et discutez avec une personne-conseil pour bien élaborer vos buts et définir les moyens à mettre en place pour les atteindre. Voici  cinq questions qu’il faut vous poser pour ajuster votre objectif :
Mon objectif est-il réalisable ?
Il est important de prendre du recul et de se fixer un objectif en fonction de ses capacités. N’hésitez pas non plus à faire le point en milieu d’année quitte à reconsidérer vos buts.
Mon objectif est-il formulé positivement ?
Si votre objectif est de ne pas perdre une compétition, c’est que vous visualisez l’échec et que vous nourrissez de l’appréhension. Apprenez à formuler vos objectifs en fonction de ce que vous désirez obtenir.
En quoi l’objectif que je me donne vaut-il la peine d’être poursuivi ?
De nombreuses personnes trouvent cette question inutile alors qu’elle permet d’organiser votre progression. Les individus qui ont une conscience claire de leur motivation réagissent mieux au stress (et aux échecs) et obtiennent de meilleurs résultats.
L’objectif que je me donne dépend-il de moi ?
Il est plus stressant de se fixer un objectif qui ne dépend pas totalement de vous. Gagner une compétition, par exemple, ne dépend pas uniquement de vous, il y a également la performance des autres concurrents sur lesquels vous ne pouvez pas influer.
Mon objectif respecte-t-il mon corps ?
Le dépassement de soi ne signifie pas le sacrifice de son corps. Les sportifs qui ne se respectent pas ont tendance à « payer cher » leur pratique sportive sur le plan de leur santé. Le respect de soi est un critère indispensable pour la motivation et éviter les blessures ou le surentraînement...
Pour accéder à ses objectifs, il est également indispensable de planifier une préparation adéquate. Pour cela, il faut se structurer et mettre en place des stratégies à travailler au quotidien, au même titre que les athlètes enchaînent les entraînements pour s’illustrer en compétition. Cette préparation doit vous permettre de prendre confiance dans vos capacités. Gardez toujours en tête que le travail effectué en amont est la base de votre réussite. Il est enfin nécessaire de prendre ses marques tout au long de l’année et de s’étalonner régulièrement pour mesurer ses progrès et se rassurer. Le jour J, évitez d'ajouter d'autres sources de stress à l’événement. Il est ainsi capital de régler tous les détails à l’avance en anticipant au maximum les problèmes éventuels qui pourraient surgir. Mettez en place une routine efficace qui réduira l'incertitude et ne testez pas de nouvelles choses le jour J, restez fidèle à vos rituels. C’est la parfaite maitrise de soi qui aboutit à la performance.


2° TRAVAILLER LA CONFIANCE EN SOI, MAÎTRISER SES EMOTIONS, VISUALISEZ LA REUSSITE
Le travail de la confiance en soi est un atout de réussite et de réduction du stress. Voici des astuces qui donnent confiance en ses capacités :
Créez un climat positif
Pour cela, convoquez le souvenir de vos réussites antérieures, des étapes franchies avec succès. Remarquez toutes les bonnes choses qui vous arrivent.
Chassez les idées négatives
Elles vont générer du mauvais stress, bannissez les phrases négatives qui passent dans votre esprit, éloignez vos peurs. Si un problème, une contrainte se pose. C’est normal, il y en toujours. Résolvez-le au mieux puis oubliez-le rapidement. Ne  butez  pas dessus, passez au-dessus.
Croyez en vous
Les personnes  qui croient en leurs aptitudes ressentent moins l'anxiété. Vous devez connaître vos points forts, vos atouts et ce que vous aimez dans le challenge que vous vous donnez. C’est votre force !
Soyez bien entouré
Créez votre cercle, il vous aidera tout au long de votre projet. La réussite n’est pas individuelle et d’autant plus appréciable lorsqu’elle est partagée. Etre accompagné de personnes fidèles et parfois très différentes de vous, apporte une complémentarité et un surpassement de soi. Les personnes souvent peu nombreuses composant ce noyau vous aideront à traverser les difficultés. Méfiez-vous et ne vous occupez pas des avis extérieurs à ce cercle, des rumeurs… Le « qu’en dira-t-on » est bien souvent néfaste, peu constructif et même destructeur.
Gérer vos émotions
L’anxiété, la peur, l’excitation font partie de notre vie, de la compétition mais ne doivent pas être présentes en excès. L’inquiétude n’est qu’une pensée, rien de plus. Quand l’angoisse arrive, il est possible de stopper cette perception en positivant, en relativisant et en profitant des choses saines que vous aimez faire.
Visualiser la réussite
Lorsque le subconscient accepte une idée, il tend vers cette idée et met tout en œuvre pour y accéder. Se visualiser en train de réussir peut être utile pour chasser les angoisses et se donner confiance. Il est conseillé d’être accompagné par des spécialistes pour effectuer une bonne visualisation.


3° RELATIVISER L’EVENEMENT, ETRE CONCENTRE SUR LE PRESENT, FAIRE DES BREAKS
L'importance que l’on accorde à un événement est un facteur essentiel du niveau de stress. Si le stress est trop important, il faut essayer de relativiser l'enjeu, de banaliser l’évènement en se concentrant, par exemple, sur la performance à réaliser. Se figer sur un enjeu est, à coup sûr, le meilleur moyen de renforcer son stress, de le nourrir. Restez focalisé sur le présent car le futur est, par définition, incertain. Pendant votre préparation, pensez à réaliser le meilleur engagement possible, le meilleur enchaînement de gestes, sans vous projeter sur l’avenir. Le présent, il n’y a que ça de vrai ! Si le stress apparaît trop tôt dans la semaine ou dans la journée, il est nécessaire de faire des breaks, de se changer les idées en vous adonnant à des hobbies qui vous tiennent à cœur. Passez du temps avec vos amis, baladez-vous, pensez à autre chose en écoutant de la musique ou en lisant. Prenez du recul, contrôlez votre respiration, relaxez-vous ! A ce sujet, il existe de multiples méthodes de relaxation, à vous de trouver celle qui est le plus adaptée à votre mode de fonctionnement. Cela peut être un simple contrôle de la respiration, de la relaxation individuelle dans son bain ou ailleurs, de la relaxation en groupe, de la sophrologie.

CONCLUSION
L'étude des mécanismes du stress révèle que cette sensation n'est pas forcément négative. Elle peut favoriser la performance. A condition toutefois d'identifier son stress pour ensuite en prendre le contrôle.
FONTE



O QUE ACONTECE DE NOTÍCIA NO MUNDO DOS ESPORTES AQUÁTICOS VOCÊ LÊ PRIMEIRO AQUI - BLOG FRANCISSWIM 320.000 VISUALIZAÇÕES / MÊS NA WEB














Nenhum comentário: