domingo, 21 de junho de 2015

GASTRONOMIE AQUATIQUE BY FÉDÉRATION FRANÇAISE DE NATATION


Start up créée par trois amis, Rémy Companyo, Richard Laffon et Didier Rubio, Fresh In Sport  tisse un lien entre le milieu de la natation et la gastronomie. Les trois amis se sont associés au traiteur toulousain Falcou pour livrer des repas sans rupture de la chaîne du froid. Fresh In Sport évalue les besoins des sportifs pour offrir la meilleure réponse nutritionnelle possible. « C’est un marché vierge auquel nous nous attaquons », explique Rémy Companyo. « Notre but est d’être complémentaire des clubs et des coachs sportifs. Ils ont l’expertise de la préparation physique, nous leur apportons l’expertise nutritionnelle. »


ETAPE N°1 : LE DIAGNOSTIC
Le sportif établit directement son profil énergétique en fonction de sa pratique et de ses objectifs (préparation à une compétition, perte de poids, prise de masse musculaire). Le diagnostic énergétique, développé par Didier Rubio, nutritionniste expérimenté dans le secteur sportif depuis vingt-cinq ans, comporte 15 à 30 questions qui tiennent compte de divers paramètres : le profil (âge, sexe, poids, taille), le niveau d’activité physique et la pratique sportive (intensité, niveau, compétition). Ce questionnaire constitue la base de référence du choix culinaire. Les points particulièrement sensibles concernent les objectifs de la composition corporelle : perte de poids, perte de masse grasse, stabilisation, prise de masse musculaire... Les sensibilités alimentaires particulières (gluten, lactose) sont également prises en compte, ainsi que le diagnostic du système digestif et musculaire.
ETAPE N°2 : LA PRISE EN CHARGE
Après analyse et restitution de votre diagnostic personnalisé, trois formules sont proposées selon votre rythme de vie et vos objectifs : « Technicien », « Spécialiste » et « Expert ». L’option « Technicien » est une aide à l’organisation basique pour élaborer ses menus à la journée (49 euros). L’option « Spécialiste », 130 euros/semaine, soit 6 repas + une journée off encadrée, une liste de courses est fournie pour la semaine, répartition alimentaire journalière, conseil sur mesure, nutrition prévention santé. L’option « Expert », 240 euros/semaine, soit 12 repas/semaine + une journée off encadrée.
ETAPE N°3 : CHOISIR SES PLATS
Le consommateur va réaliser son marché en fonction de son profil énergétique (basé sur ses besoins en Kcal/semaine). « Toutes ces recettes répondent aux besoins nutritionnels des sportifs en termes de répartition protéines, lipides, glucides ainsi qu’en minéraux et vitamines sur des portions allant de 400 à 600g », explique Richard Laffon. Parmi la carte des plats au curry de colin, à la compotée de tomates, de la raie à la nage aux câpres, fleurettes de choux et pommes vapeur…
ETAPE N°4 : LA CHAINE DU FROID RESPECTEE
Tout a été pensé pour éviter une rupture de la chaîne du froid. Ainsi, un partenariat a été structuré avec des professionnels du conditionnement frigorifique. Ce sont donc des colis réfrigérés spécialement conçus pour les expéditions alimentaires qui sont aderssés aux athlètes. Le système isotherme de la boîte et la présence de gels réfrigérants maintient  les produits entre 0° et 4 ° pendant 24 heures, test à l’appui. Ainsi fermé, le colis reste à température constante de la préparation jusqu’au réfrigérateur de l’athlète.


L’AVIS DES NAGEURS
Ganesh Pedurand (nageur au TOEC) : « J’ai apprécié le questionnaire personnalisé, d’autant que j’étais en période d’affûtage. Cela m’a enlevé les contraintes de préparation de repas. Et puis on peut choisir la composition de son menu, notamment viande rouge ou viande blanche. Je garde un souvenir tout particulier du saumon aux lentilles. Autre point important : c’est un service personnalisé pour la livraison. Le concept est excellent, le choix des recettes évite que l’on se lasse. C’est dommage que le prix soit élevé car je suis encore étudiant et je ne dispose pas des finances pour un abonnement sur le long terme. »
Yonel Govidin (nageur au TOEC) : « Je trouve que le concept est adapté aux besoins des nageurs. Mes repas étaient prêts et livrés entre 12h et 14h, selon mon souhait. Cela me permettait de manger équilibrer. J’ai aussi acheté quelques aliments conseillés sur la liste jointe comme, par exemple, l’huile de colza, ou encore du fromage. J’ai choisi du fromage de chèvre que je mange à 4h avec du pain et du beurre ou combiné quelque fois avec une salade. Mon regret c’est de ne pas pouvoir bénéficier de ce type de service sur le long terme, car il est réservé aux nageurs rémunérés. C’est compliqué pour mon club de nous l’offrir toute l’année. »
A.-E. L.





O QUE ACONTECE DE NOTÍCIA NO MUNDO DOS ESPORTES AQUÁTICOS VOCÊ LÊ PRIMEIRO AQUI - BLOG FRANCISSWIM 320.000 VISUALIZAÇÕES / MÊS NA WEB














Nenhum comentário: