domingo, 21 de junho de 2015

NICOLAS GRANGER PROLONGER MON AMOUR POUR CE SPORT


Multiple recordman du monde et élu nageur maître de l’année 2012, Nicolas Granger est, à 48 ans, le Michael Phelps de sa catégorie d’âge ! Une suite logique pour ce nageur trois fois champion de France en 1984 et 1985 avec les seniors.
Nicolas, à quel âge as-tu débuté la natation ?
J'ai commencé à nager à l'âge de 6 ans et depuis, je n’ai jamais arrêté !
Quel a été ton parcours avec les seniors ?
J'ai été trois fois champion de France en 1984 et 1985 et j'ai battu le record de France du 200 m 4 nages en petit bassin en 1984 ainsi qu’en grand bassin en 1985. J'ai ainsi eu la chance de participer aux championnats d'Europe de Sofia en 1985. Au total, j'ai gagné dix médailles d'argent aux championnats de France, dont la dernière en 1996, lors des sélections olympique, et à l'âge de 29 ans, un âge déjà avancé pour l'époque !
Les maîtres se sont-ils imposés comme une suite logique ?
J’ai effectué mon entrée dans cette catégorie en 1994 lors des championnats du monde de Montréal alors que je nageais encore avec les seniors. Pendant quelques années, j’étais inscrit dans les deux catégories puisque j’ai participé aux championnats de France seniors en 2003, à l’âge de 36 ans. Ma carrière chez les maîtres n’a fait que prolonger mon amour pour ce sport.
Combien d'heures par semaine t’entraînes-tu pour signer de tels résultats ?
Je m’entraîne cinq à six fois par semaine, soit environ huit à neuf heures de natation hebdomadaire. Sans compter les séances de préparation physique qui représentent environ deux heures par semaine.
T’attendais-tu à briller autant chez les maîtres ?
Non, mais l'appétit est venu en nageant ! Et puis l'ambiance que l'on trouve dans les compétitions maîtres est telle que je privilégie malgré tout le plaisir de me retrouver avec ces amis au fait de gagner des médailles. Après, et je ne dois pas le cacher, flirter avec mes records de jeunesse constitue une motivation forte. J'ai même battu mes records sur 100 m papillon et 100 m brasse en petit bain ! Je prépare la plupart de mes séances et je m'entraîne dans des conditions parfois compliquées, mais je veille toujours à m’imposer des lignes directrices fortes. Je m'amuse vraiment car j'explore constamment de nouvelles méthodes. De la sorte, chaque entraînement est un plaisir renouvelé !
Comment encouragerais-tu des nageurs lambda à rejoindre les maîtres ?
Je leur dirais de venir essayer. L'ambiance, la chaleur humaine, le respect vont forcément les convaincre de rester. Quiconque peut trouver sa place et en plus, n’oublions pas que ce sport est excellent pour la santé !
LIRE LA SUITE



O QUE ACONTECE DE NOTÍCIA NO MUNDO DOS ESPORTES AQUÁTICOS VOCÊ LÊ PRIMEIRO AQUI - BLOG FRANCISSWIM 320.000 VISUALIZAÇÕES / MÊS NA WEB














Nenhum comentário: