terça-feira, 16 de junho de 2015

NATATION ESTIVALE SEA SWIM AND SUN



La natation ne prend pas de vacances ! Chaque été, la Fédération Française de Natation propose à ses licenciés ainsi qu’aux amateurs de baignades les opérations "Savoir Nager" et "Nagez Grandeur Nature" avec l’ambition de promouvoir ses activités en assumant pleinement son rôle d’acteur social privilégié.
A l’heure de boucler votre valise pour rejoindre votre station balnéaire préférée, hors de question d’oublier les maillots de bain (sauf si vous avez opté pour la montagne, et encore, les lacs et les rivières sont tout aussi rafraîchissants que les bains de mer). Car si pour beaucoup vacances riment avec farniente, transat et doigts de pied en éventail, d’autres profitent de l’ensoleillement pour sculpter leur corps en baroudant en milieu naturel ou en enchaînant les longueurs avec, en point de mire, la Coupe de France des régions. Organisée traditionnellement le dernier week-end du mois d’août, la compétition phare des clubs d’été réuni chaque année l’ensemble des minimes et cadets dans une ambiance studieuse, mais décontractée. « Les structures estivales sont des portes d’accès à la natation », avance l’entraîneur du CN Rochois. « C’est un moyen de découvrir les activités aquatiques de manière ludique tout en titillant les chronos de temps à autres. »
Difficile de prétendre l’inverse. Depuis plusieurs années, la natation estivale rencontre un succès croissant, notamment auprès des plus jeunes qui rêvent de suivre le chemin tracé par Jean-Christophe Sarnin. Le Dijonnais, aujourd’hui entraîneur en Suisse, a débuté sa carrière de nageur dans un club de natation estivale avant d’être sacré vice-champion du monde du 200 m brasse en 1998 à Perth (Australie). « Les clubs d’été ne sont pas la deuxième division de la natation », assène le technicien du CN Rochois. « Mais c’est vrai qu’il y a longtemps eu une frontière entre les clubs d’été et les structures annuelles. Les mentalités ont évolué et désormais les différents acteurs de ces entités se rendent compte que nous partageons des valeurs communes. » Avec pas moins de 10 000 licenciés et 12 régions participantes « la Coupe de France des régions incarne la diversité et la richesse de notre territoire. Elle met également en évidence la spécificité de la région organisatrice », abonde Francis Luyce, le président de l’instance fédérale.
Mais réduire les activités estivales à ce seul rendez-vous serait une erreur. La Fédération Française de Natation a, en effet, inauguré depuis de nombreuses années les opérations Savoir Nager et Nagez Grandeur Nature. Quand la première se concentre sur l’apprentissage de la natation aux enfants âgés de 6 à 12 ans, la seconde est une invitation aux plaisirs aquatiques en milieu naturel. Forte de 25 000 pratiquants et organisée sur une quarantaine de sites sécurisés et encadrés par des professionnels, le Nagez Grandeur Nature s’adresse à tous les pratiquants, sans discrimination.
« Ces opérations permettent aux vacanciers et aux licenciés de se retrouver autour de leur passion dans une ambiance festive et bon enfant », poursuit Vincent Hamelin, qui supervise l’opération Savoir Nager à la FFN. Lancée en 2008, à l’initiative de Bernard Laporte, alors Secrétaire d’Etat aux Sports à la Jeunesse et à la Vie Associative, le Savoir Nager tend à endiguer les problématiques des noyades (encore 1 200 entre le 1er juin et le 30 septembre 2012 selon les chiffres du ministère, contre 1 600 noyades en 2009). Une baisse que l’on attribue, en partie, au dispositif fédéral, organisé actuellement sur une centaine de sites. Le Savoir Nager permet donc aux enfants de disposer d’une base pour assurer leur propre sécurité en milieu aquatique, notamment s’ils réussissent le test Sauv’Nage de l’Ecole de Natation Française et, par la suite, de pouvoir participer aux activités fédérales.
A commencer par celles organisées en milieu naturel dans le cadre de Nagez Grandeur Nature. « NGN, c’est une pratique ouverte à tous qui permet de découvrir de façon éducative et conviviale, la natation en mer, rivières ou lacs »,explique Latif Diouane, responsable du dispositif à la FFN. Un projet qui a particulièrement séduit le Comité de l’Indre et son président Bernard Tanchoux : « Grâce à ce dispositif, nous montrons aux élus notre investissement à travers l’aménagement des plans d’eaux. Nous participons à l’opération depuis neuf ans. Le succès est sans appel ! »
J. C.


 O QUE ACONTECE DE NOTÍCIA NO MUNDO DOS ESPORTES AQUÁTICOS VOCÊ LÊ PRIMEIRO AQUI - BLOG FRANCISSWIM 320.000 VISUALIZAÇÕES / MÊS NA WEB














Nenhum comentário: