segunda-feira, 23 de novembro de 2015

Yannick Agnel Ne m’enterrez pas trop vite


Vainqueur du 200 m nage libre, Yannick Agnel était heureux de renouer avec le succès et de devancer l’homme en forme de ces championnats, Jérémy Stravius. Le Mulhousien avoue que sa reconstruction commence à prendre forme.
Que retiens-tu de ta victoire sur 200 m nage libre ?
Le titre vaut un peu plus que le chrono. J’espérais nager au moins une seconde plus vite mais j’ai plutôt bien géré ma course. Je savais que Jérémy allait partir très vite et réaliser de bonnes coulées. C’était important de résister sur le premier 100 m. C’est plutôt un pari gagné cette fois-ci. On est tous dans un mouchoir de poche et ça promet un bon relais. Gagner sur ma course de prédilection c’est plutôt sympa. En ce moment, Jérémy est sans doute le meilleur nageur de crawl au monde. Il a des virages et des coulées très efficaces. C’était vraiment agréable de pouvoir nager à côté de lui.
Tu as avoué être en reconstruction. Te sens-tu sur la bonne voie ?
Ma reconstruction commence à prendre forme. J’aurais aimé que mon chrono soit meilleur, mais chaque chose en son temps. La construction et la manière de vivre la course étaient plus importantes que le chrono aujourd’hui. C’était une course sympathique à vivre et je n’en avais pas vécu beaucoup d’autres dans ces championnats et depuis quelques mois.

Est-ce important d’avoir un adversaire comme Jérémy Stravius ?
C’est super galvanisant d’avoir un adversaire comme Jérémy.
D’autant que je m’attendais à ce que Mehdy parte vite également. Jordan commence aussi à nous titiller. Ça fait toujours du bien. Je le répète depuis des années, la natation n’est pas un sport dans lequel on peut se reposer sur ses lauriers. Il y a toujours quelqu’un qui arrive pour te pousser dans tes retranchements. Ça fait du bien d’être en reconstruction et de sentir que ça prend forme un peu plus à chaque course.
Tu n’étais pas forcément le favori de cette course. Cette position t’a-t-elle transcendé ?
Je ne me donnais pas perdant. Je savais que ça allait être serré mais on ne peut jamais déterminer l’issue d’une course. J’avais simplement envie de vivre ce 200 m à fond. Je connais mes armes du moment. Je savais avant la course ce que j’étais capable de faire. Je n’écoute pas les gens et si je n’ai qu’une seule chose à leur dire, c’est de ne pas m’enterrer trop vite. Vraiment. Ne m’enterrez pas trop vite.
Recueilli à Angers par J. C.

FÉDÉRATION FRANÇAISE NATATION






Queridos leitores,
Se o Blog Francisswim Esportes Aquáticos lhes tem sido útil nestes últimos 6 anos, pedimos então que dedique um minuto para mantê-lo conectado com a notícia. Sabemos das dificuldades dessa tarefa e temos consciência que somos uma pequena organização sem fins lucrativos. Já servimos mais de 4 milhões de leitores, porém funcionamos apenas com uma pequena fração do que os outros grandes sites gastam na mídia. O Blog é muito especial e escrito apenas por pessoas com paixão por compartilhar a informação com toda a comunidade aquática. Hoje pedimos que você auxilie o Blog Francisswim Esportes Aquáticos, para proteger a nossa autonomia. Nós sobrevivemos apenas de doações. Começam a partir de R$ 10. Agora é a hora que solicitamos. Se todos lendo isso agora doassem, a nossa arrecadação de fundos terminaria em poucos minutos. Ajude-nos a terminar rapidamente esta campanha, para podermos nos dedicar a melhorar o Blog. Obrigado.
FRANCISMAR SIVIERO


O QUE ACONTECE DE NOTÍCIA NO MUNDO DOS ESPORTES AQUÁTICOS VOCÊ LÊ PRIMEIRO AQUI - BLOG FRANCISSWIM 320.000 VISUALIZAÇÕES / MÊS NA WEB


http://www.kickante.com.br/campanhas/blog-francisswim-esportes-aquaticos
























Nenhum comentário: