terça-feira, 24 de novembro de 2015

Que retenir d'Angers 2015 ?


Dimanche 22 novembre, se sont achevés les championnats de France en petit bassin qui se sont déroulés à Angers. Après quatre jours de compétition, que retenir de cet événement ? Éléments de réponse
Les attentats dans toutes les têtes
A peine une semaine après les terribles attentats qui ont touché la France, au Stade de France et dans les 10ème et 11ème arrondissement de Paris, les nageurs présents ont eu beaucoup de mal à se concentrer sur leur compétition. Très touchés, ils ont tenu à rendre hommage aux victimes en portant un bonnet noir avec le logo de la paix et la devise parisienne « Fluctuat Nec Mergitur ». Une minute de silence a également été respectée avant les premières finales. « C’est difficile d’être là après ce que nous avons vécu la semaine dernière » a déclaré le capitaine de l’équipe de France Fabien Gilot. « Mais c’est une façon de montrer que nous n’avons pas peur et que la vie continue. » Même son de cloche chez Camille Lacourt. « Ils ne faut pas leur montrer qu’ils ont gagné, ils sont à l’ouest. »
Foto 1

Stravius et Grangeon les plus titrés

Jérémy Stravius a décidé de délaisser le dos pour se consacrer au crawl cette année. Mais à Angers, son programme ne s’est pas limité aux 100 et 200 m nage libre. L’Amiénois a enchaîné les courses avec succès. Outre le 200 m nage libre, l’élève de Michel Chrétien était engagé sur 200 m papillon, 200 et 400 m 4 nages, 400 et 800 m nage libre ainsi que sur les relais. Stravius a prouvé que le petit bassin lui plaisait toujours autant en s’adjugeant quatre titres sur 200 m papillon, 400 m nage libre, 200 et 400 m 4 nages. Le champion du monde 2011 est en plus passé tout prêt d’établir un nouveau record de France sur 200 m papillon. Une marque qui appartient encore à Franck Esposito.
Foto 2

Côté filles, c’est Lara Grangeon qui a tout raflé. La Calédonienne a également remporté quatre titres de championne de France en s’adjugeant le 200 m brasse, le 200 m papillon et les 200 et 400 m 4 nages. De bon augure à une semaine des Euro en petit bassin qui se tiendront en Israël (2 au 9 décembre), où la nageuse sera la tête d’affiche de la délégation tricolore.
Foto 3

Le retour d’Agnel
Victorieux du 200 m nage libre, « sa » course, Yannick Agnel a décroché deux autres médailles à Angers. Le bronze du 100 m 4 nages et l’argent du 100 m nage libre. Rassuré par la manière de gérer ses courses plus que par ses chronos, le Mulhousien veut croire en un retour au premier plan. « J’aurais aimé nager plus vite mais je suis déjà très heureux d’avoir remporter un titre et construit mon 200 m comme il le fallait. Je veux dire aux gens qui ne me considéraient pas favori de ne me pas m’enterrer trop vite. Vraiment. Ne m’enterrez pas trop vite ! »
Foto 4

Henique améliore le seul record de France
En remportant son 50 m papillon en 25’’20, Mélanie Henique a battu le record de France de la distance. Le seul de ces championnats. Une satisfaction pour la nageuse qui n’avait pas vraiment préparer cette compétition. En plus de cette victoire et de ce record, Henique a remporté le 50 m nage libre devant la Niçoise Anna Santamans. « Je commence à trouver mes repères en crawl. Je viens de changer de nage cette année et techniquement je sens que ça se met en place. » La médaillée de bronze en 2011 à Shanghaï visera une qualification olympique sur cette épreuve à Montpellier (29 mars-3 avril).
Foto 5

Damien Joly, meilleur nageur français de l’histoire en maillot classique
Si un seul record de France est tombé à Angers, Damien Joly n’est pas passé très loin d’en battre un autre. Avec un temps de 14’32 sur 1 500 m nage libre, l’Antibois est passé à deux secondes du record de France de Sébastien Rouault établi en 2009 avec les combinaisons. Damien Joly est donc le nageur français le plus rapide de l’histoire sur 1 500 m nage libre en petit bassin en maillot classique.
Foto 6

Pauline Mahieu : l’espoir de la semaine
A 16 ans seulement, Pauline Mahieu a prouvé qu’il faudrait compter sur elle dans les années à venir. Championne de France du 100 m dos et deuxième du 200 m dos, la jeune femme confirme les espoirs placés en elle après ses deux médailles (argent et bronze) obtenues aux Jeux Européens de Bakou au printemps dernier. Sur le 100 m, elle a même établi les meilleures performances françaises 16 ans et 17 ans qui appartenaient à une certaine Laure Manaudou. A en croire les observateurs, la longiligne dossiste a un bel avenir devant elle. A confirmer dès la semaine prochaine aux Euro en Israël.
Foto 7

À Angers, J. C.

FÉDÉRATION FRANÇAISE NATATION






Queridos leitores,
Se o Blog Francisswim Esportes Aquáticos lhes tem sido útil nestes últimos 6 anos, pedimos então que dedique um minuto para mantê-lo conectado com a notícia. Sabemos das dificuldades dessa tarefa e temos consciência que somos uma pequena organização sem fins lucrativos. Já servimos mais de 4 milhões de leitores, porém funcionamos apenas com uma pequena fração do que os outros grandes sites gastam na mídia. O Blog é muito especial e escrito apenas por pessoas com paixão por compartilhar a informação com toda a comunidade aquática. Hoje pedimos que você auxilie o Blog Francisswim Esportes Aquáticos, para proteger a nossa autonomia. Nós sobrevivemos apenas de doações. Começam a partir de R$ 10. Agora é a hora que solicitamos. Se todos lendo isso agora doassem, a nossa arrecadação de fundos terminaria em poucos minutos. Ajude-nos a terminar rapidamente esta campanha, para podermos nos dedicar a melhorar o Blog. Obrigado.
FRANCISMAR SIVIERO


O QUE ACONTECE DE NOTÍCIA NO MUNDO DOS ESPORTES AQUÁTICOS VOCÊ LÊ PRIMEIRO AQUI - BLOG FRANCISSWIM 320.000 VISUALIZAÇÕES / MÊS NA WEB


http://www.kickante.com.br/campanhas/blog-francisswim-esportes-aquaticos
























Nenhum comentário: