sexta-feira, 13 de novembro de 2015

Rémi Saudadier et Mehdi Marzouki les expatriés de Berlin



Arrivés à Berlin en début de saison, Rémi Saudadier et Mehdi Marzouki sont les deux seuls joueurs tricolores à disputer la Ligue des Champions. Une compétition dans laquelle ils nourrissent des ambitions et affrontent ce soir l’Olympiakos, pour leur premier match européen de la saison à domicile. Nous avons rencontré les deux joueurs à quelques heures de ce choc.
Quelle a été votre source de motivation pour venir jouer en Allemagne ?
Rémi Saudadier : Je suis arrivé au Spandau de Berlin par l’intermédiaire de Petar Kovacevic, l’entraîneur du club que j’ai connu lorsqu’il était sélectionneur de l’équipe de France. J’ai adoré travailler avec lui et ça m’a motivé pour venir ici. C’est un entraîneur qui peut me faire progresser et c’est aussi bénéfique pour l’équipe nationale. Le fait de jouer la Ligue des Champions est aussi un point essentiel.
Mehdi Marzouki : Avec Rémi, nous sommes venus chercher les confrontations de haut niveau. La Ligue des Champions est la plus grande compétition de clubs en water-polo. Nous avons dix matches à jouer dans la saison, ce qui nous garantit de côtoyer ce qui se fait de mieux et d’emmagasiner beaucoup d’expérience.

Le Spandau est un club mythique.
R. S. : Je pense que tout le monde connaît ce club. C’est une équipe qui a un grand vécu et un passé glorieux avec quatre titres européens à son actif. C’est un club qui a une histoire, une âme. Ces derniers temps, le club a moins brillé sur la scène européenne mais les dirigeants souhaitent recréer une dynamique de performance et je suis très heureux de pouvoir participer à cette aventure.
M. M. : Quand je venais jouer ici avec Marseille, je savais que ce ne serait pas facile et nous devons continuer à montrer cela aux équipes qui viennent nous affronter, notamment en Ligue des Champions. Si une équipe veut nous battre, il va falloir qu’elle joue très bien.

Quel est le niveau du championnat allemand ?
R. S. : Trois équipes se disputent le titre et, à quelque chose près, le championnat allemand ressemble au championnat de France. Nous n’avons pas de gros matches tous les week-ends et c’est pour cette raison que la Ligue des Champions est très importante pour nous.
M. M. : Hanovre et Duisbourg sont nos deux principaux rivaux. Pour le reste, nous avons gagné nos matches assez largement et l’écart est important. Un club de milieu de tableau ici est sans doute moins fort qu’un club de milieu de tableau du championnat de France.

Recueilli par J. C. à Berlin







Queridos leitores,
Se o Blog Francisswim Esportes Aquáticos lhes tem sido útil nestes últimos 6 anos, pedimos então que dedique um minuto para mantê-lo conectado com a notícia. Sabemos das dificuldades dessa tarefa e temos consciência que somos uma pequena organização sem fins lucrativos. Já servimos mais de 4 milhões de leitores, porém funcionamos apenas com uma pequena fração do que os outros grandes sites gastam na mídia. O Blog é muito especial e escrito apenas por pessoas com paixão por compartilhar a informação com toda a comunidade aquática. Hoje pedimos que você auxilie o Blog Francisswim Esportes Aquáticos, para proteger a nossa autonomia. Nós sobrevivemos apenas de doações. Começam a partir de R$ 10. Agora é a hora que solicitamos. Se todos lendo isso agora doassem, a nossa arrecadação de fundos terminaria em poucos minutos. Ajude-nos a terminar rapidamente esta campanha, para podermos nos dedicar a melhorar o Blog. Obrigado.
FRANCISMAR SIVIERO


O QUE ACONTECE DE NOTÍCIA NO MUNDO DOS ESPORTES AQUÁTICOS VOCÊ LÊ PRIMEIRO AQUI - BLOG FRANCISSWIM 320.000 VISUALIZAÇÕES / MÊS NA WEB


http://www.kickante.com.br/campanhas/blog-francisswim-esportes-aquaticos




















Nenhum comentário: