sexta-feira, 16 de outubro de 2015

Bertrand Venturi « L’appel du large »


Deuxième du classement général du Grand Prix FINA réunissant les courses les plus longues du circuit, le sétois Bertrand Venturi revient sur sa saison 2014-2015. Entretien.
Même si tu es un habitué des longues distances comme en atteste ton titre de vice champion d’Europe sur 25 km en 2010, c’est ta première véritable saison sur le Grand Prix…
J’avais fait quelles tentatives sur le Grand Prix, la Santa-Fe Coronda en 2012, Magog en 2013, à nouveau la Santa-Fe en 2014, puis la fin du circuit (Ohrid, Capri), mais j’avais, jusqu’à présent, toujours couru deux lièvres à la fois en me préparant parallèlement pour les rendez-vous « officiels », championnats d’Europe ou du monde.
Une saison comme tu viens de la vivre, c’est combien de kilomètres ?
En ce qui me concerne j’ai fait 3 200 km à l’entraînement. Je sais que certains de mes adversaires nagent jusqu’à 4 000 bornes, mais avec Eric Varinghien, mon entraîneur, il nous a semblé que ce volume me correspondait assez bien. En course, on a fait 22 kilomètres en Argentine, 15 km au Mexique, 32 km au Canada, 33 km en Macédoine et 36 km en Italie, soit 138 kilomètres pour un peu plus de 25h30 au total.
Qu’est-ce qui te plaît dans ce type de course ?
Le côté dépassement de soi, exploit sportif bien sûr, mais aussi l’aventure humaine. J’aime retrouver aux quatre coins du monde des filles et des gars qui partagent la même passion que moi, qui préfèrent l’appel du large à l’appel des piscines !

Peut-on dire que le Grand Prix t’a changé physiquement ? Moralement ? Techniquement ?
Physiquement, il faut bien évidemment se préparer à enchaîner autant de courses aussi longues. J’ai donc pris volontairement quelques kilos cette année pour pouvoir puiser dans les réserves quand on en a besoin et éviter ce qui s’était passé en 2014 au lac Saint-Jean quand j’avais dû abandonner après 4 heures de course dans une eau à 16°. Psychologiquement, c’est clair : il faut se mettre en mode gladiateur. Surtout quand tu dois enchaîner en moins de dix jours deux courses comme Ohrid (le 29 août) et la Capri-Napoli (le 6 septembre). Quant à la technique, je pense qu’elle s’est transformée aussi. Même si ce n’est pas encore extraordinaire par rapport à un « nageur de bassin », j’ai amélioré mes meilleurs temps sur 400 et 800 m nage libre.
Qu’est-ce qui t’a manqué pour remporter le classement général ?
Je n’ai pas eu vraiment de chance sur les deux dernières courses (en Macédoine et en Italie, ndlr) où mes bagages ont chaque fois été perdus. Ça m’a obligé à trouver dans l’urgence de nouveaux protocoles de ravitaillement. Ça fait partie du sport certes, mais c’est déstabilisant. Mais attention, ça n’enlève rien à la performance de « Pop » (Evgeni Pop Acev, le Macédonien vainqueur du classement général, ndlr), en particulier à Ohrid et à Capri, où il m’a été supérieur !
On te reverra donc sur le Grand Prix?
Au sortir de cette saison, où j’ai pris un pied monumental et où je ressens une certaine frustration par rapport au classement final, j’ai tendance à dire « oui » ! Mais j’ai besoin de souffler un peu, de regarder ce qui a marché ou pas, de poser les bonnes bases pour l’avenir.
Recueilli par Jean-Pierre Chafes
FFN FÉDÉRATION FRANÇAISE NATATION







Queridos leitores,
Se o Blog Francisswim Esportes Aquáticos lhes tem sido útil nestes últimos 6 anos, pedimos então que dedique um minuto para mantê-lo conectado com a notícia. Sabemos das dificuldades dessa tarefa e temos consciência que somos uma pequena organização sem fins lucrativos. Já servimos mais de 4 milhões de leitores, porém funcionamos apenas com uma pequena fração do que os outros grandes sites gastam na mídia. O Blog é muito especial e escrito apenas por pessoas com paixão por compartilhar a informação com toda a comunidade aquática. Hoje pedimos que você auxilie o Blog Francisswim Esportes Aquáticos, para proteger a nossa autonomia. Nós sobrevivemos apenas de doações. Começam a partir de R$ 10. Agora é a hora que solicitamos. Se todos lendo isso agora doassem, a nossa arrecadação de fundos terminaria em poucos minutos. Ajude-nos a terminar rapidamente esta campanha, para podermos nos dedicar a melhorar o Blog. Obrigado.
FRANCISMAR SIVIERO


O QUE ACONTECE DE NOTÍCIA NO MUNDO DOS ESPORTES AQUÁTICOS VOCÊ LÊ PRIMEIRO AQUI - BLOG FRANCISSWIM 320.000 VISUALIZAÇÕES / MÊS NA WEB


http://www.kickante.com.br/campanhas/blog-francisswim-esportes-aquaticos




















Nenhum comentário: